Réunion du vendredi 05 juin 2015 à Saint Doulchard - Intervention de Rémy POINTEREAU

Publié le

Remerciements de Rémy POINTEREAU, Président de l’association Cher Avenir à tous les participants venus nombreux à cette réunion à St Doulchard, près de 250 personnes ont répondu présents.

Remerciement à Daniel BEZARD, maire de St Doulchard, pour son accueil et son soutien fidèle, jamais démenti

Remerciements à Michel AUTISSIER, Président du Conseil départemental du CHER

Remerciements également à François PILLET, sénateur du Cher, Laurence RENIER, conseillère régionale et tous les Conseillers départementaux, Maires et adjoints

« Nous sommes de retour ! »

Rémy Pointereau introduit la réunion en expliquant que Cher Avenir n’a organisé aucune réunion pendant 1 an, pour respecter les règles de la campagne électorale.

Toutefois, Rémy Pointereau souligne que « ce n’est pas pour autant que nous n’avons pas travaillé mais nous l’avons fait dans l’ombre. Ce qui nous a permis de retrouver la lumière aujourd’hui après 11 années de travail acharné. »

Rémy Pointereau exprime ainsi « Figurez-vous que je me suis posé la question de savoir si nous devions continuer ou non l’activité et l’action de l’association Cher Avenir puisque notre mission est accomplie après la reconquête : finalement après mûre réflexion j’ai pensé que oui et j’essaierai dans le cours du débat de vous dire pourquoi. »

Il est fait rappel que l’association n’est pas un parti politique MAIS une force de proposition et de soutien à l’action du Groupe Avenir pour le Cher, dont les élus sont membres de droit à condition qu’ils soient à jour de leur cotisation !

Extrait de l’intervention de Rémy Pointereau

« Mes chers amis, depuis 11 ans nous avons animé des réunions dans tout le département pour aller à la rencontre des élus, des habitants, des forces vives :

- pour vous donner des éléments sur le fonctionnement du Conseil Général ;

- pour vous alerter sur la situation du Conseil Général ;

- pour écouter vos souhaits, vos critiques ;

- pour soutenir notre groupe Avenir pour le Cher qui se sentait parfois orphelin.

Sans faire de passéisme, sans ressasser l’histoire, je voudrais vous rappeler la situation politique du département depuis 25 ans.

Parce que pour préparer l’avenir, il faut tenir compte du passé, tirer des leçons et se remettre en question.

Pour savoir où l’on va, il faut savoir d’où l’on vient.

Dans le début des années 90, tout allait bien, puisque nous étions dans la Majorité soit 25 élus à droite et 10 élus à gauche (PS-PC) sur 35 élus.

1998 : élections départementales et régionales, nous subissons une vague protestation contre le FN : perte de la Région qui passe donc aux mains du PS; nous gardons la majorité au Conseil Général ( nous sommes 20 conseillers généraux à droite contre 15 conseillers généraux de gauche(PS-PC), présidé par Serge Vinçon Président (de1998 à 2001).

2001 : sous le gouvernement Jospin, nous perdons un canton aux élections départementales soit 19 (droite)/16(gauche)

Je reprends la présidence après Serge Vinçon

2004 : 2 ans après l’élection du Président Jacques CHIRAC, une mobilisation à gauche nous fait perdre plus de 10 départements, dont le Cher car en plus, nous avons subi 2 triangulaires (Baugy et Sancoins) que nous avons perdu, soit 18 (gauche) /17 (droite) ;

Mais nous avons laissé :

- une situation financière saine

- une baisse des impôts pendant 4 ans

- Des projets de développement économique (la Bovida, Joskin, Pole Position,…)

Mais nous n’avions pas Cher Avenir pour nous soutenir. !

Alors oui, j’avais trouvé cela injuste.

Personnellement, j’avais été réélu dans mon canton à 65%. Malgré tout, il nous manque 1 siège pour conserver la majorité au Conseil Général.

Avec tout le délire médiatique que nous avons subi à la suite de la perte du conseil général, je constate aujourd’hui que bizarrement nos adversaires politiques actuels qui viennent d’être battu copieusement n’ont pas vécu et subi le même sort d’acharnement et de dénigrement !!

Je dois dire à l’époque que c’était pour nous VAE VICTIS (malheur aux vaincus) même de la part de certains de nos amis politiques.

Durant toutes ces dernières années, nous avons dû subir le sectarisme, le mépris, les mensonges de la majorité présidée par Alain RAFESTHAIN, s’érigeant en chevalier blanc en donneur de leçons et de morale. !

Je rappelle que l’ancien président du conseil général a lui perdu à titre personnel comme remplaçant sur le canton de St Martin d’Auxigny, en ayant pris le risque de se maintenir en triangulaire et de faire passer le Fn.

Pour toutes ces raisons, vous comprenez pourquoi je voulais relever ce défi, celui de redonner les clés du département à une majorité de droite et du centre (UMP UDI DVD NI).

Cher Avenir est née en novembre 2004 à Lazenay.

Nous avons ainsi repris notre bâton de pèlerin, avec Michel Autissier, Jean-Claude Morin, David Dallois, défunt Guy Poubeau, défunt Patrick Trompeau, Thierry De Montbel, Frank Thomas Richard, William Pelletier, puis Jean-Luc Brahiti, Daniel Fourre, Michèle Guillou, Annie Lallier, Pascal Aupy.

Repartant de zéro, en creusant notre sillon, labourant le territoire : sans jamais renoncer, sans jamais se résigner, nous avons fait de la résistance comme « nous disaient si bien en permanence les élus PS PC ».

Depuis 2004, nous avons eu des moments de doute, parfois de désespoir, en reperdant des sièges à chaque renouvellement.

Ces combats nous les avons menés souvent seuls sans d’autres soutiens que Cher Avenir.

Certains n’hésitant pas à critiquer nos actions, qui venaient soi-disant faire de la concurrence aux partis traditionnels

D’autres qui auraient voulu que nous fassions un groupe UMP, au sein du groupe d’opposition, ce qui nous aurait finalement divisés, et ne nous aurait pas permis de faire une opposition soudée.

Nous avons tenu bons en gardant l’unité du groupe, mais ce ne fut pas toujours facile ; nous ne nous sommes jamais occupés des querelles des uns et des autres, sans compter ceux qui combattaient plus souvent leurs amis politiques que leurs adversaires.

Car avec certains amis on n’a parfois pas besoin d’ennemis !

Ainsi la 1ère leçon à tirer, c’est que lorsque nous sommes désunis nous perdons. Lorsque nous sommes unis nous gagnons.

La 2ème leçon est que lorsqu’on est dans l’opposition il nous faut un soutien fort, fiable, fidèle des forces vives de la Droite et du Centre : ça a été le rôle de Cher Avenir.

Et maintenant que nous avons repris la majorité, il nous faudra toujours un soutien fort, fiable, fidèle et le plus large possible pour soutenir l’action de la nouvelle majorité qui aura des décisions difficiles à prendre, d’où l’intérêt de conserver Cher Avenir (que j’aurai aimé avoir entre 2001 et 2004).

Mais, maintenant parlons du Présent

Oui, je suis fier de ce résultat,

Oui, nous sommes fiers de ce résultat,

Fiers d’avoir passé le témoin dans mon canton à Sophie Bertrand et Bruno Meunier.

Fiers d’avoir passé le témoin au groupe Avenir pour le Cher à Michel Autissier qui a été élu président.

Fiers de vous conseillers départementaux de vous être battus et d’avoir été élu.

Fiers de vous tous adhérents, sympathisants de nous avoir emmené vers la victoire.

Mais vous avez remarqué que nous avons eu la victoire modeste au regard de ce qui s’est passé en 2004 à travers la presse.

Si la mission est accomplie, le travail continue.

Il faut se mettre au travail pour réparer et redresser le Cher mais également préparer des projets d’avenir.

Avant de laisser la parole à Michel, je voudrais remercier Yann Archimbaud, Corinne Lainé et Emmanuel Dumarçay pour tout le travail de préparation et leur aide précieuse pendant ces dernières années.

Je tiens à remercier également 2 élus en particulier conseillers généraux sortants : David Dallois et Jean-Luc Brahiti qui ont laissé leur poste de conseiller généraux, en favorisant l’élection de leurs conseillers départementaux. Ils méritent d’être aidés pour d’autres missions.

Aujourd’hui, nous sommes fiers d’avoir 24 candidats de l’union pour l’avenir du Cher sur 38 (retour aux années 90) ! Malgré un nouveau découpage des cantons largement favorable à la Gauche. Malgré un nouveau mode de scrutin improbable Malgré l’attitude des élus PS au 2ème tour vis-à-vis du FN, ceux qui n’ont jamais manqué de donner des leçons de morale pour un désistement républicain !

Je vais donc donner la parole à Michel AUTISSIER, en abordant quelques Questions

Cher Michel, le travail sera difficile, il faut réparer notre département du Cher sur le plan de son attractivité et redresser les finances du département au regard du sondage qui est paru en février dernier. Nous sommes malheureusement derniers dans de nombreux domaines !

- Quelles sont les premières impressions en arrivant dans cette collectivité sur son fonctionnement ?

- Quelles seront les priorités du Département ?

Il y a une forte attente sur le terrain pour que le nouveau conseil département prenne des mesures rapidement :

- dans le domaine social : assistanat

- la gratuité des transports : est-ce tenable ?

- le soutien aux entreprises et au commerce de proximité

- les aides aux communes

- la désertification médicale

- dans quels domaines pouvons-nous faire des économies ?

- que dire de tous ces emplois « familiaux » qui ont été fait au sein du conseil départemental ! où est l’ethique politique ! (pas du côté de la gauche qui est pourtant si moraliste !!!)

Conclusion

Merci Michel pour tes propos et pour nous avoir tracé les grandes lignes des objectifs du département avec ton équipe.

Je te souhaite et vous souhaite pleine réussite à tous pour l’intérêt du département et des habitants.

Il y a des attentes de ceux qui nous ont soutenus, il faudra y répondre.

Il faudra respecter notre parole, nos promesses, si on veut redonner du crédit à la politique. Restez vous-même, gardez votre bon sens. Gardez votre proximité avec les habitants.

Vous savez que Cher Avenir sera à vos côtés. Nous vous aiguillerons parfois, mais vous soutiendrons fidèlement, loyalement.

Le renouveau de la France commence au cœur de nos départements ruraux,

à travers l’action d’élus de terrain et de proximité.

Vive le Cher, vive l’Avenir, vive Cher Avenir et vive l’union. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article